thumb image
Georges Rousse Les anamorphoses contemporaines


« Je pensais qu’il utilisait Photoshop. » Voilà la réaction que l’on entend habituellement de la part de personnes qui découvrent les photographies de Georges Rousse.

Pourtant ici nul artifice. L’artiste utilise un appareil argentique des plus traditionnels et ne fait aucune retouche sur ses photos. La forme géométrique que vous voyez est peinte directement sur les murs !
 
Aujourd’hui les œuvres de Georges Rousse se trouvent dans les plus grands musées en France (centre Pompidou, Maison européenne de la photographie, MAC/VAL,…) mais aussi dans le monde entier.
 
Si ses grands formats muséaux sont à un prix plutôt raisonnable compte tenu de sa notoriété, ils ne sont pas adaptés pour tout le monde.
Heureusement une galerie propose une série de très beaux tirages à un prix exceptionnellement accessible. On vous dévoile tout.

 

Georges Rousse - Samaritaine
Œuvre réalisée à La Samaritaine pendant sa réhabilitation

Georges Rousse - Mumbai
Mumbai – 2014

 

 

telerama TT
« D’un hangar désaffecté, d’un appartement en attente de travaux, l’homme, depuis trente ans, extirpe une âme, l’essence du lieu apparemment déserté. » Sophie Cachon

  

 

 


« En quête de l’esprit de ces lieux, l’artiste les métamorphose le temps d’une prise de vue. »
 Philippe Piguet

 

 

Georges Rousse - Bastia Bastia – 2012

libe
« Se retrouver face à ces photographies est une expérience en soi. (…) Il renverse les lois de la perspective avec l’habileté d’un sauteur de haies. » 
Brigitte Ollier

 


 

monde
« Il y appose sa relecture, entre poésie et mémoire, illusion et tourbillon, d’un espace qui a été un lieu de vie. »

 

portrait

match
« Couvert de prix prestigieux et soutenu par de grandes galeries européennes, Georges Rousse intervient comme révélateur de l’invisible. »
 Elisabeth Couturier

 

 

Georges Rousse - Marseille
Marseille – 2013

 

Voir un making off des oeuvres :

video2https://youtu.be/cnwTgXymWf0
(durée : 2 minutes 33)

 

Une œuvre éphémère Georges Rousse parcourt le monde à la recherche de palais abandonnés, de bâtiments voués à la destruction ou à être réhabilités.

Il en repeint les sols, murs et plafonds pour créer l’illusion qu’une forme géométrique s’y trouve, modifiant ainsi profondément la perception que l’on a du lieu.

Après la prise vue l’installation et le bâtiment sont généralement détruits.

Une illusion parfaiteDevant une œuvre de Georges Rousse on est pris de l’irrésistible envie de démêler le vrai du faux, de repérer les différents plans, de reconstituer le volume initial. Mais bien souvent l’œil s’y perd.

Pourtant un simple décalage de quelques centimètres suffit à dévoiler la composition.

Georges Rousse - Bordeaux
Bordeaux – 2014
Georges Rousse - making off
Vue de l’installation pour l’oeuvre « Bordeaux »

Parfois Georges Rousse ajoute des éléments d’architecture ou intervient sur la structure du bâtiment, perce sols ou plafonds, rendant le décryptage de l’œuvre inextricable. Pourtant là encore aucune retouche, la photo ne fait que montrer la réalité du lieu.

Georges Rousse - Chasse-sur-Rhone
Chasse-sur-Rhône – 2010

Une reconnaissance internationaleDès 1993 le centre Pompidou lui consacre une grande exposition. En 2008, La Maison européenne de la photographie organise une rétrospective majeure sur son travail.
Entre les deux et depuis, il a été exposé à peu près par tous les musées des beaux-arts en France et a participé aux plus grands événements internationaux (Art Basel, Fiac, biennale de Venise…). Il fait désormais partie de collections privées et publiques de référence et est collectionné par le ministère de la Culture.

Mais il fait aussi partie des rares artistes français à bénéficier d’une reconnaissance internationale. Ses œuvres figurent par exemple à New York au Guggenheim et au musée de Brooklyn, à Vienne au musée d’Art moderne, à Barcelone à la fondation Miro, etc.
On le trouve également dans les collections d’art contemporain de la Société Générale, la Deutsche Bank, la Chase Manhattan Bank, Merrill Lynch, etc. 

Bref, on ne peut pas citer toutes ses références (une vingtaine d’expositions lui sont consacrées chaque année dans le monde), pour en voir la – longue – liste, c’est ici.

Un poète contemporainIl ne faut pas s’arrêter au côté spectaculaire de ses anamorphoses. Si l’œuvre de Georges Rousse suscite un tel engouement, c’est que ses photographies recèlent une véritable poésie et transfigurent le lieu dans lequel il intervient.

Malgré le caractère a priori désincarné de ses formes géométriques et bien que tout le travail préparatoire disparaisse au profit de la prise de vue, il parvient à humaniser des espaces vides et abandonnés. L’apparente économie des moyens employés, la sobriété de la mise en scène et la simplicité de l’artiste (il faut voir la vidéo à gauche, où sa modestie crève l’écran) tranchent avec la force de son œuvre.

C’est en artiste révolté que Georges Rousse a entamé il y a 35 ans son travail sur les bâtiments voués à la destruction. En protestation contre la promotion immobilière aveugle à la poésie de lieux qu’elle détruit.
C’est en artiste engagé qu’il poursuit son œuvre aujourd’hui, en associant à son travail des populations défavorisées partout dans le monde. 
« J’ai jamais bien compris pourquoi il nous a choisis, nous les plus terribles, au lieu de prendre des élèves des beaux arts ? » Témoignage d’un jeune sollicité par Georges Rousse pour aider à la réalisation d’une oeuvre (voir le dossier de son exposition « Utopies partagées » ).
Voilà un artiste comme on les aime, sans esbroufe, sans faux-semblant, qui, avec un langage qui lui est propre, enrichit notre perception du réel. Bref, un véritable poète contemporain.

les infos des initiés
ce qu’il faut savoir pour bien acheter
vue expo 2Vue d’exposition

Georges Rousse - PutmanVue de la série exposée à la galerie Putman

Georges Rousse Bastia
Aquarelle préparatoire à l’oeuvre Bastia

livre
La monographie parue chez Actes Sud

Comment Georges Rousse se situe dans la photographie contemporaine ?

Le marché de la photographie est actuellement incroyablement foisonnant. A tel point qu’il est parfois difficile de s’y retrouver.
Le travail de filtre de ce qu’on appelle un peu pompeusement dans le milieu les instances de légitimation (commissaires d’exposition, galeristes et critiques les plus en vue) est alors capital. Concernant Georges Rousse son travail est déjà unanimement reconnu et il s’agit d’un artiste établi.

Quel est le prix des œuvres de Georges Rousse ?

Ses œuvres de très grands formats sont disponibles dans une fourchette de prix comprise entre 8.000€ et 20.000€ (si vous êtes intéressé par ces tirages faites nous signe, on peut faire le go between).

C’est beau mais c’est vraiment grand. Heureusement parmi ses galeries européennes il en existe une qui propose des tirages dans un format plus raisonnable (112 cm de long, ce qui reste un très beau format) et surtout à un prix nettement inférieur (2.500 €). Et heureusement (bis) cette galerie est à Paris. Et heureusement (ter), elle a accepté de sortir ces tirages de ses réserves pour nous (et pour vous).

Ce prix, vraiment exceptionnel compte tenu de la notoriété de Georges Rousse, est le fruit de la volonté commune de la galerie et de l’artiste de rester accessible aux primo-collectionneurs. Par rapport aux grandes oeuvres le tirage est à peine plus élevé (30 exemplaires vs entre 5 et 10 pour les tirages de musée). Bref, on est très excité de vous présenter tout ça.

Cela sera aussi l’occasion de vous faire découvrir une galerie pour happy few, une galerie sans vitrine et cachée au premier étage d’un immeuble d’habitation. Ici pas de tape-à-l’oeil, on propose du sérieux pour initiés.

Comment se présentent les photos ?

Les œuvres sont numérotées et signées par Georges Rousse. Les tirages sont réalisés par l’atelier Franck Bordas (une référence dans le milieu) sur papier pur coton avec des encres pigmentaires (c’est ce qui se fait de mieux, on est dans le top du top).

Les œuvres sont vendues non encadrées mais la galerie se charge pour vous de faire réaliser l’encadrement selon vos désirs (comptez 200 à 300 €).

 

OUPS ! L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX MEMBRES DU CLUB.

Pour y avoir accès, c'est simple il suffit de vous inscrire (c'est gratuit) :


Chez nous pas de spam.
On reste entre nous, vous ne recevrez que nos messages, sympas et authentiques.
Pas de pseudo please.

DÉJÀ MEMBRE ?