thumb image
Didier Hamey Un poète-graveur

 

Disons-le tout net, la poésie qui se dégage de ces gravures, tout en modestie et délicatesse, nous a immédiatement séduits.

Sans longs discours ni concepts abstraits, Didier Hamey invente un véritable petit paradis terrestre. Une fois qu’on a découvert cet univers attachant, difficile de s’en défaire.

Nous on est fans. On a couvert les murs de nos bureaux de ses oeuvres.
.
.

hameyvue1
vue de notre bureau

 

hamey4

20minutes
« Ce graveur et sculpteur aime se promener dans la nature, où il recueille la matière de ses œuvres. Coquillages et crustacés, fleurs et graines qu’il assemble pour former un bestiaire fantastique. »

 

ouestfrance
« Son univers est celui des êtres secrets, minuscules qui se cachent dans l’environnement et que seuls ceux qui ont gardé une âme enfantine peuvent voir. »

.
.

Didier Hamey

.
.
maisonfrancaise
« Dans ce monde où la légèreté domine, on se sent bien. Parce qu’il décrit notre fragilité, notre équilibre précaire, notre besoin d’enfance. »
Isabelle Forestier
.
.
hamey3

telerama TT
« Didier Hamey, toujours poétique, va s’ébattre au-delà du papier, avec gaieté, dans des sculptures tout en légèreté. »
Bénédicte Philippe

hamey5

« Je grave avec le sourire. »
Créateur fantaisiste, à la bonne humeur communicative, Didier Hamey invente un univers à son image, joyeux, onirique, un brin loufoque. « Je grave des choses pas graves » aime-t-il dire.

Cet épris de nature – entre cueillettes aux champignons et balades en forêts –, cet observateur passionné – entre frémissement d’ailes et souffle du vent – invente un monde enchanté où « des créatures renaissent sous le microscope grossissant de son imaginaire. »

« Au sein de l’atelier il y a toujours des tables encombrées des trésors que j’ai trouvés au bord de mer, en forêt ou au bout des jardins de mes amis.
Ces racines, champignons polypores, carapaces d’araignées de mer par leurs formes constituent un réservoir de vocabulaire source d’inspiration et sans m’en rendre vraiment compte finissent dans mes gravures. »

Les oeuvres de Didier Hamey « n’illustrent pas un monde, elles forment un monde.»
(Paul Ripoche – conservateur du musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines)

La vie de bohème.Issu d’un milieu modeste, de parents comptable et mécanicien, Didier Hamey espère d’abord pouvoir vivre de sa passion pour le dessin en se lançant dans la publicité. Pas vraiment concluant !

Il ne se démonte pas pour autant. L’artiste enchaîne les petits boulots (chantiers, club Med, parc Astérix, manutentionnaire) tout en suivant une formation aux Beaux-Arts de Paris.
Et là, surprise. Lors de sa première exposition un visiteur achète la totalité des œuvres exposées ! Cette fois c’est le déclic. Didier en est sûr, il sera artiste.

Commence alors une vie de bohème entre squats, expositions improvisées dans des cafés et performances punk.

Un jour il imagine le « camion-galerie » : il loue un camion de boucherie chez Valem qu’il réaménage en galerie ambulante avec éclairage à la bougie. De bric et de broc il part à la conquête du public.

Et ça marche. Il rencontre, entre autres, Agnès B et commence à se constituer un premier réseau de collectionneurs.

Des choix affirmés.Voilà un artiste qui ne se préoccupe pas de stratégie de carrière : indépendant par nature, Didier préfère les rencontres aux opportunités.

C’est ainsi que, de fil en aiguille, l’œuvre gravée de Didier Hamey se retrouve aujourd’hui dans les collections de la Bibliothèque nationale de France, du Fonds national d’art contemporain, au musée de la gravure de Gravelines ou encore au musée de Dreux.

On trouve aussi ses oeuvres chez nombre de collectionneurs discrets, peu effrayés (voire séduits !) par son indifférence au «système de l’art».  

Ses œuvres sont désormais présentées par la galerie Antonine Catzeflis à Paris, la galerie Lasécu à Lille, la galerie Art 4 à Caen, la galerie Maznel à Saint-Valéry-sur-Somme, la galerie K1L à Jodoigne (Belgique) et à la galerie 55 ltd à Berlin.

Une indépendance doublée d’une persévérance redoutable ! Didier aura fait 10 ans le siège de la prestigieuse Casa Vélasquez (établissement de renom situé à Madrid, dépendant du ministère de l’Enseignement supérieur) avant d’y être enfin admis en 2015. Respect !

hameyvue2
Vue d’exposition

La technique de gravure sur Plexiglas.« Je ne fais jamais de dessins préparatoires. J’ai l’impression de dérouler un fil, sans filet car si mon outil dérape on ne peut revenir en arrière il faut se servir de cette « maladresse » pour redémarrer sur le petit chemin de traverse que ma main m’a fait prendre. »

Didier préfère le Plexiglas au cuivre ou à l’acier. Un matériau plus modeste certes mais qui « l’intimide moins » dit-il.  

 Comme tout graveur, il dessine à l’envers. Il presse ensuite lui-même ses plaques, sur un papier japon fabriqué à partir d’herbes et de plantes fibreuses.

Si vous ne connaissez pas cette technique, on vous a préparé une petite vidéo:

 

 

 

 
les infos des initiés
ce qu’il faut savoir pour bien acheter
hameyvue3Vue d’atelier

hameyvue4
Vue d’atelier

Combien d’exemplaires sont tirés de chaque gravure ?

Didier Hamey préférant utiliser des plaques de Plexiglas, matériau fragile, il ne peut tirer qu’un nombre restreint d’exemplaires de chaque gravure. 

Généralement les tirage varient ainsi de 13 à 17 exemplaires, tous numérotés et signés « H.D » en bas à droite.
Certaines séries sont individuellement colorisées à la main, ce qui fait de chaque tirage un exemplaire unique, souvent indiqué « E.U ».

Quels sont les formats ?

Les gravures sont tirées sur des feuilles variant de 28 x 33 cm à 80 x 110 cm. 

À quel prix ?

Les prix sont identiques, que les oeuvres soient vendues en galeries ou à l’atelier.
Les pointes sèches varient de 260€ à 800€, les tirages uniques rehaussés de 310€ à 900€ en fonction du format. L’encadrement est inclus.
Quelques sculptures sont également disponibles autour de 300€ dans leur présentoir sous cloche.

 

OUPS ! L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX MEMBRES DU CLUB.

Pour y avoir accès, c'est simple il suffit de vous inscrire (c'est gratuit) :


Chez nous pas de spam.
On reste entre nous, vous ne recevrez que nos messages, sympas et authentiques.
Pas de pseudo please.

DÉJÀ MEMBRE ?